Fév 082011
 

 

SPIN est le titre d’un roman de Robert Charles Wilson qui nous raconte l’histoire qui est arrivée au docteur Dupree…

La Terre se retrouve sous un dôme ou le temps passe plus vite à l’interieur qu’a l’extérieur, ce même dôme apparait lors d’un nuit d’octobre. Dès lors les étoiles disparaissent, les moyens de communications par sattellites sont hors service. Même le soleil, qui semble être le même, n’est en fait qu’une illusion.

Il semble que quelqu’un, ou quelque chose, ai mis en place une sorte de membrane autour de la planète, mais dans quel but ?

Mais un problème se pose dès lors que le temps passe plus vite à l’extérieur du Spin, le soleil, l’étoile indispensable à la vie sur Terre, consome à un rythme bien plus rapide son nombre d’années de vie restantes, à la suite desquelles il se transformera en géante rouge, dévorant les planètes les plus proches, telles que la Terre. Un paris fou sera lancé, et pas des moindre : Terraformer Mars…

Terraformation réussie ou pas, il faudra trouver une solution pour éviter la disparition de l’éspèce humaine…

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman, même si l’alternance de certains chapitres se passant à des époques différentes m’a parfois un peu déstabilisé, cependant cet effet permet de comprendre les épreuves que les personnages ont du traverser, et comment ils sont devenus ce qu’ils sont au moment présent.
L’histoire est originale, les péripéties des personnages sont variées, des points de vues sont confrontés, dont celui de  l’eternel débat entre science et religion…

Même si le début de l’histoire m’a semblé un peu long (mise en place des personnages, pose du contexte, …), une fois entré dans l’intrigue l’auteur dévoile au fur et à mesure le passé des personnages et l’avancé des projets visant à empêcher l’éspèce humaine de disparaitre.

%d blogueurs aiment cette page :