Mar 302011
 

En réaction à ce tweet :

Les allemands veulent couper les scènes où Omer Simpson fait une connerie nucléaire. Ça devient un peu ridicule là ça reste un dessin animé !!

Vous aurez peut être aussi entendu parler du repport d’un jeu vidéo Disaster Report 4 (voir un article), suite aux récents évenement au Japon.

Bon, en ce qui concerne le jeu vidéo je veux bien croire que l’éditeur ait pu penser bon d’annuler / repporter la sortie de son jeu, pour ne pas choquer les esprits, même si je pense que c’est surtout pour leur image de marque qu’il ont du avoir peur.

En revanche les Allemands qui veulent couper les scènes de la série les Simpsons relatives aux incidents nucléaires provoqués par le héro de la série me parrait complétement injustifié, et dangereux.
Injustifié parce que le principe d’une fiction est de permettre des choses qui ne sont pas possibles dans la vie de tous les jours, de plus la série est une satire, ou un certain nombre de scénarii exploite le caractère absurde de situations ou de comportements réels.

Vous vous demandez peut être pourquoi je qualifie de dangereuse cette idée, c’est relatif bien sûr, mais je la qualifie comme telle car il n’est pas bon d’adopter la politique de l’autruche. Lorsqu’un évenement intervient tel que celui relatif à ce qui se passe au Japon en ce moment, ne devrait on pas en tirer des leçons plutôt que d’essayer d’effacer les traces des problèmes rencontrés.

Cet incident est arrivé, et maintenant la meilleur chose qui soit à faire, en dehors d’epèrer que la situation s’arrange, c’est de tirer des leçons de ce qui se passe, analyser les liens de cause à effet, de voir ce qui a été fait, ce qui ne faudrait pas refaire, ce qui aurait pu être fait (si il y avait quelque chose à faire). Mais surtout ne pas chercher à éffacer les traces d’une catastrophe, l’adage dit « A quelque chose malheur est bon » bien que dans ce cas de figure on puisse avoir du mal à trouver ce qui peut être bon, je pense que l’on peut au moins en tirer des apprentisages.

La pire chose qui peut, à mon avis, être faite, est de chercher à oublier son histoire, dans ce cas l’événement au Japon, car si l’on oublie ses erreurs on s’expose d’avantage à les reproduire un jour.

 

%d blogueurs aiment cette page :