Mar 232011
 

Je n’ai pas beaucoup suivi les actulités ces derniers, temps, la politique n’étant pas mon domaine de prédilections, je ne parlerais pas ici des cantonales.

Suite à ma visite sur le blog de Martin Vidberg je suis tombé sur une de ses planches dans la quelle il éxpose la problématique : Peut-on rire de tout ? Vous pourrez trouver la planche sur son blog.

A qui il n’est jamais arrivé de faire une blague à la quelle les autres interlocuteurs vous répondent que c’est pas bien de rire de telle ou telle situation. Evidement, il faut remarquer que les blagues sont douvent drôles parce qu’elles s' »attaquent » justement à des thèmes aux quels les gens n’ont pas l’habitude de rire. Il suffit par exemple de voir que l’humour noir est aprécié des uns, et pas forcement des autres.

Peu importe les thèmes abordés, je pense que le principal n’est pas de se demander si on peut rire de tout, puisque pour moi on le peux, ce n’est pas pour autant que on peux en rire n’importe comment. L’exemple au quel je pense est celui la caricature dans l’actualité, l’affaire avec la caricature du prophète Mahomet par exemple…
Certain(e)s brendiraient ici leur bannière « Liberté de la presse », cependant je ne vois pas ça de ce point de vue, en effet, le fait de pouvoir caricaturer quelque chose démontre le fait que des points de vues différents existent, de plus ces caricatures, pour la plupart, représentent tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Rire de certains sujets permet aussi de maintenir une certaine liberté d’expression dans le respect bien sûr des personnes visées par la blague, ou la caricature, et aussi de rire de choses dont on  ne pensait pas forcement rire.

En résumé, je pense que l’on peut rire de quelque chose sans pour autant ne pas être conscient du caractère sévère ou grave d’une situation, et parfois comme dit l’adage « Mieux vaut en rire qu’en pleurer ». Sans pour autant en rire n’importe comment.

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :