Mar 132011
 

En rapport avec l’article sur lemonde.fr

Alors que l’éditeur français de jeux vidéo Ubisoft annonce, pour l’été 2011, la sortie mondiale de « Call of Juarez : the Cartel », les législateurs de l’Etat de Chihuahua ont réclamé fin février l’interdiction à la vente du jeu sur le territoire mexicain.[…]

Le problème, si il y en a un, n’est pas nouveau, ce n’est pas la première fois que la violence présente dans les jeux vidéo fait polémique. Sous des prétextes tels que « les jeux vidéos rendent viloents« , « les jeunes trouvent la violance normale après y avoir été confronté dans les jeux vidéos« , « internet rend les ados violents » (cf. PC INpact), …

Je pense que le problème ne vient pas des jeux vidéos si les jeunes sont violents, je ne suis pas un grand joueur de jeux vidéos, mais il m’est arrivé de passer du temps sur des jeux ou l’on utilise des armes, où l’on tire sur des gens, où il y’a des éffusions de sang … Et pour autant, je n’ai jamais eu envie de m’acheter une arme pour tuer quelqu’un, ou encore agréssé quelqu’un comme je l’aurais vu dans un jeu vidéo.

De plus, je trouve que l’on tape sur les jeux vidéos, alors que certains films n’ont rien à leur envier. Je pense que de voir de la violence dans les jeux vidéos n’est pas pire que de regarder un journal téléviser, où l’on peut voir des soldats tirer pour de vrai sur d’autres personnes, avec de vraies balle. C’est surtout un problème d’éducation, ça fait partie de l’éducation d’apprendre à ses enfants de ne pas être violent, de savoir se contrôler, d’apprendre à voir les choses avec une certaine relativité. Laisser son gamin devant la console c’est tellement plus facile…

De plus la violence que l’on dénnonce dans les jeux vidéo n’est pas toujours, comme le dit l’article du Monde, le fruit de l’immagination des scénaristes, les médias comme la télévision diffusent son lot d’images et vidéos violentes, la violence elle fait partie du quotidien de beaucoup de personnes, elle est malheureuseument encore trop pratiquée, et pas seulement à l’étranger.

Le problème ne me semble pas vraiment être la présence de la violence dans les jeux vidéos, les films, ou les médias, il me semble que parfois l’apprentissage aux jeunes de ce qu’est la violence, de comment elle est pratiquée, et comment faire la différence entre la violence des jeux vidéos, des films, et celle de la vie réelle, n’est pas fait, ou pas correctement.

 

Image : francoisrobertphotography.com

%d blogueurs aiment cette page :